NUISANCES DE VOISINAGE

A la suite de plaintes concernant les troubles causés par les personnes fréquentant le café-tabac La Lorraine, situé à l’angle du Bld Mortier et de la rue du Capitaine Ferber, une réunion a été organisée à la Mairie, à la demande d’un riverain et de notre association, en présence du gérant de l’établissement.

A l’issue de cette réunion il a été demandé : au gérant de retirer les tables et les chaises à l’extérieur (pas d’autorisation donnée) et d’améliorer, autant que faire ce peut, la propreté de son établissement (intérieur  et extérieur), aux riverains de signaler, à la police, toutes incivilités,  à la RATP qu’il ne soit plus possible de s’asseoir sur la bouche d’aération située devant le café

Nous pensons tous qu’il serait souhaitable, afin de modifier la fréquentation de ce lieu, de faire un geste citoyen en allant de temps en temps consommer.

Café tabac la lorraine

 

Taxe de balayage

La Ville de Paris vient d’augmenter de manière considérable la taxe de balayage, jusqu’à 700% pour certaines propriétés. Par « souci d’égalité » la Mairie de Paris a mis tout Paris au tarif le plus élevé. Mais on ne peut pas comparer les Champs Elysées  avec les rues de notre quartier, d’autant que le nettoyage est loin d’être de la même qualité.

Cette taxe de balayage est payée en dehors de la taxe d’habitation. Elle est calculée au prorata de la moitié de la surface de rue longeant la propriété, dans la limite de 6 m de large . Des maisons et des immeubles ayant une façade en angle de rue, paient pour les deux rues.

Nous pensons que la taxe est encore plus inéquitable qu’avant, et ce, d’autant plus qu’elle ne concerne que les immeubles construits sur une parcelle donnant sur rue.

Un collectif, regroupant notre association et d’autres partenaires dans le 20ème, s’est constitué avec l‘objectif d’obtenir de la Mairie de Paris une révision de cette décision afin d’arriver à un calcul plus juste.

Nous vous informerons des suites de cette rencontre.

Nous sommes très concernés par cette augmentation et la propreté de nos rues.

Une pétition publique est mise en ligne. Nous vous engageons vivement à la signer à l’adresse internet :

doiop.com/balai

Pour aller plus loin :

– l’article du code général des impôts qui définit la taxe de balayage

– la page de la mairie de Paris qui présente la taxe

Circulation dans le quartier vert Porte de Ménilmontant

Des Quartiers Tranquilles ont été créés par le précédent maire de Paris. L’objectif était de diminuer la circulation de transit par les « itinéraires malins » et de limiter la vitesse à 30 km/h.

Le nouveau maire de Paris, avec les élus Verts, a développé ce projet en créant les « Quartiers Verts » dans lesquels, en plus de la maitrise de la circulation automobile, l’objectif est d’implanter des végétaux et espaces verts, de favoriser les circulations douces (piétons, cyclistes…).

Avec l’achèvement du tramway, l’aménagement du Quartier Vert Porte de Ménilmontant (carte ci-dessous) est révisé. Une « marche exploratoire » a eu lieu le 10 octobre 2012 avec M. Leconte, l’ingénieur de la voirie pour le 20ème arrondissement, et Mme Florence De Massol, élue responsable des espaces verts.

Emprise du quartier vert Porte de Ménilmontant

Rue Le Vau. Cette rue sert de voie de dégagement pour éviter la place de la Porte de Bagnolet lorsqu’on entre dans Paris. Elle est bordée d’écoles. Les habitants présents ont réaffirmé leur opposition au changement de sens de circulation, préférant des aménagements qui sécurisent le passage des enfants.

Rue du Capitaine Ferber. Depuis la mise en place du quartier vert en 2004 et les changements de sens de circulation, les habitants de cette rue se plaignent d’un trafic intense, à double sens, avec de fréquents accidents. Elle est devenue un itinéraire malin, via la rue des Montiboeufs, vers la rue Belgrand ou l’avenue Gambetta. Les habitants ont observé avec attention la circulation et souhaiteraient :

  • en priorité, le changement de sens de la rue des Montiboeufs,
  • la mise en sens unique, sortant vers le boulevard Mortier, du dernier tronçon de la rue du Capitaine Ferber.
Notre association soutient ces souhaits.
Lors de notre assemblée générale, des habitants ont aussi évoqué l’intérêt de mettre la rue du Lieutenant Chauré en sens descendant. Nous soumettrons cette proposition au Conseil de Quartier Gambetta pour que des choix cohérents puissent être faits.
JUIN 2013
Un « Quartier Vert », 30 Km/H est une zone tranquille de déplacement pour les piétons et, si possible, plantée de verdure.

Il ne doit pas être une zone de transit pour les véhicules, comme actuellement dans certaines de nos rues dont la rue du Capitaine Ferber..

La Voirie a pris en considération notre demande et celle du Conseil de Quartier. Une étude réalisée par la Voirie est en cours afin de décider des nouveaux sens de circulation, et cela pour la tranquilité des piétons et des riverains. Ce changement rendrait moins dangereux le carrefour Ferber/Chauré/Penaud.

Projet du 5-9 rue du Capitaine Marchal

Projet du 5-9 rue du Capitaine Marchal

A gauche, l’état actuel. A droite l’insertion photo du projet de logement social de la Mairie (documents photographiés sur la demande de permis de construire).
vue_du_se_actuelle vue_du_se
Vue depuis le carrefour des rues du Capitaine Marchal et Etienne Marey
vue_du_no_actuellevue_du_no_1
Vue en direction de la rue Etienne Marey.

La destruction de la maison du n°9 (bâtiment de 1 étage) est toujours prévue. Les habitants en sont très déçus (pétition contre cette destruction en 2003, avec plus de 1000 signatures). Mais le nouveau projet leur paraît plus satisfaisant que le précédent :
– hauteur apparente sur rue de 2 étages (3ème étage en retrait avec terrasse),
– construction en vraies briques,
– aspect de 4 maisons de ville attenantes,
– construction HQE (haute qualité environnementale),
– malheureusement, comme l’autorise le nouveau PLU (plan local d’urbanisme), pas de parking et pas de retrait du bâtiment pour s’aligner sur le bâtiment moderne voisin.

Avec les habitants nous avons proposé plusieurs améliorations de la façade sur rue :
– couleurs de briques différentes,
– inversion de la façade d’une des « maisons »,
– gardes-corps et appuis de fenêtres saillants au 1er étage,
– animation des murs pignons par un appareillage de briques de couleurs différentes.
Les plans seront présentés lors de l’assemblée générale et vous pourrez apporter vos suggestions.