Demande d’un parking et d’une dépose minute à l’hôpital Tenon

A l’occasion du compte rendu de mandat du maire de Paris, M. DELANOE, le 19 novembre 2009, n’ayant pu poser une question orale, nous l’avons écrite :
Monsieur le Maire, nous vous demandons, comme nous l’avons déjà fait auprès de Mme CALANDRA, maire du 20ème, de soutenir, auprès de l’AP-HP, notre demande d’un parking visiteurs et d’une dépose minute digne de ce nom à l’hôpital TENON.

C’est une question d’ordre humain. On se rend à l’hôpital par obligation et très fragilisé. La présence d’un proche est alors un soutien indispensable.

Il serait incompréhensible et discriminatoire que la modernisation de l’hôpital Tenon, à visée régionale, ne soit pas l’occasion d’améliorer le service rendu aux patients et à leurs proches, comme c’est le cas pour les autres hôpitaux alentours, d’autant qu’il n’y a pas de parking public proche.

~~~~~~~~~

Lors de la pose de la première pierre du bâtiment BUCA de l’hôpital TENON, le 16 octobre 2009, Mme CALANDRA, maire du 20ème, a, dans son discours, repris notre souhait d’un parking visiteurs.
Cette déclaration a été faite en présence de :
– Benoît LECLERCQ, directeur générale de l’AP-HP,
– Jean-Marie LE GUEN, président suppléant du conseil d’administration de l’AP-HP, député de Paris 13ème, adjoint au maire de Paris chargé de la santé publique,
– Roland GONIN, directeur de l’hôpital TENON,
– Pr Eric RONDEAU, président du comité consultatif médical,
– Serge WAJEMAN, président de la commission de surveillance, conseiller d’arrondissement chargé de la santé et des relations avec l’AP-HP.

Nous attendons des décisions qui concrétisent ce discours.         

Publicités

Hôpital Tenon

Après la construction d’un bâtiment pour la recherche, l’hôpital Tenon va encore s’agrandir. 
Il est prévu de construire au carrefour Pelleport le nouveau bâtiment des urgences, BUCA, qui regroupera les activités de chirurgie, réanimation et imagerie (scanner, IRM…). Le permis de construire vient d’être accordé le 27 décembre 2007.
Voici des insertions photo du futur bâtiment BUCA (Bâtiment Urgences Chirurgie Anesthésie) vu depuis le carrefour Pelleport – vous reconnaissez,juste devant,  l’édicule du métro Pelleport.
Vue de l’avenue Gambetta (direction Mo Pelleport)
Remarquez les bâtiments de la place du métro Pelleport qui apparaissent derrière les arbres du fond

Vue dans la montée de la rue Pelleport (direction Mo Pelleport)

Vue au métro Pelleport, depuis le coin des rues Pelleport et Orfila

Plan de situation de BUCA 


Ce projet a été choisi en 2004, après un concours d’architecture organisé par l’AP-HP (Assistance Publique Hopitaux de Paris). La Ville de Paris était membre du jury. Le bâtiment aura une hauteur de 28 mètres (équivalent à 9 niveaux) au métro Pelleport et une superficie de 30 000 m2.
L’information du public ne faisait pas partie du projet : seuls deux panneaux d’informations ont été affichés en 2005 à l’intérieur de l’hôpital.

Lorsque nous les avons découverts, nous avons été surpris par l’ampleur du projet et la présentation architecturale qui en était faite. Immédiatement nous avons demandé à l’AP-HP et à la Mairie du 20ème que soit organisée une réunion d’information et une concertation.

La Mairie du 20ème nous a souvent affirmé que le projet était verrouillé et que la Ville de Paris n’avait aucun pouvoir sur les choix de l’AP-HP.
Pourtant, entre 2005 et 2007, par l’action de la Mairie, le projet a quelque peu évolué :

• La façade aveugle sur la place Paul Signac a été dotée d’ouvertures, à la demande de la Mairie du 20ème.
• La pointe gauche du bâtiment convexe a été coupée.
• Les fenêtres des étages supérieurs du bâtiment convexe ont été modifiées.
• La bâtiment barre a changé de couleur… mais sans changement de revêtement
• En deux ans, les arbres ont bien poussé !
• L’architecte a concédé des toitures végétalisées (non visibles sur ces images) sur deux bâtiments annexes – ailleurs cela « défigurerait » le projet (dixit).
Mais ces deux représentations sont des montages faits par ordinateur qui minimisent la hauteur réelle du bâtiment (voir la page suivante Vue/maquette BUCA).  
En 2005, le le texte associé à la présentation initiale évoque « un bâtiment ouvert sur la ville… dans une interface maximale entre l’hôpital et la ville »
Ce bâtiment de hauteur équivalente à 9 niveaux est « non occultant », « laisse le regard passer » mais fait « office de signal » par « la force de sa masse » ! Il sera visible depuis la place Gambetta.
En 2005, les fenêtres-vasistas prévues pour les premiers niveaux sur la place Pelleport contredisaient d’ailleurs le titre « un bâtiment ouvert sur la ville ».

Résumé de nos demandes

caducee
Supprimer le gaspillage au nom de la santé

hqe    Intégrer la Démarche Haute Qualité Environnementale (promesse faite par l’AP-HP) pour que l’entretien et le fonctionnement des bâtiments coûte moins cher, pour qu’on les construise avec des matériaux plus sûrs.
L’administration de l’AP-HP doit tirer les leçons du passé. Elle va détruire les bâtiments des années 60-70, construits avec de l’amiante (dont les médecins connaissaient déjà les dangers !). Son budget de fonctionnement pose régulièrement problème, au point, par exemple, que la chaufferie de l’hôpital TENON est en très mauvais état.

monnaie    Supprimer le hall d’entrée monumental prévu dans BUCA puisqu’il fera double emploi avec le hall vaste et sous-utlisé du bâtiment Gabriel, auquel BUCA est connecté.
climatiseurclimatiseurclimatiseur    Centraliser la climatisation pour tout l’hôpital, au lieu de faire un nouvel équipement pour chaque nouveau bâtiment. Cela coûte cher en matériel, en personnel, en entretien.
toiture_vegetalisee    Végétaliser les toitures-terrasses au dessus des locaux occupés (économies d’énergie). Aujourd’hui, suite à cette demande, seuls deux bâtiments annexes à BUCA auront des toîtures végétalisées. Pour le bâtiment principal, l’architecte trouve que cela défigurerait son projet !

les_gens
Dépenser pour répondre aux besoins des usagers

pieton    Définir un plan d’accès véhicules et piétons pour l’ensemble de l’hôpital, notamment maternité, dialyse, urgences… Cela n’est toujours pas fait.
  ambulance    Définir un plan de circulation pour les véhicules aux abords de l’hôpital. Est-il raisonnable que les ambulances venant de la Porte de Bagnolet doivent contourner l’hôpital pour accéder à l’entrée des futures urgences, au carrefour Pelleport ? La Direction de la Voirie de Paris va travailler à ce plan de circulation.
voiture    Prévoir une dépose-minute aux futures urgences (et à la maternité, à la dialyse…). Cela a été promis.     Prévoir un parking visiteurs. Le projet BUCA ne prévoit qu’un parking de 86 places pour le personnel. A qui sont-elles destinées ? (effectif prévu à BUCA : 500 personnes).         

Vue/maquette BUCA

Voici, d’après un architecte, les corrections qu’il semble falloir faire (en rouge), à la vue proposée : perspective_buca_corrigee
Ce qui n’est pas très étonnant, puisque si on calcule, d’après la hauteur du bâtiment blanc (22 m) la taille du personnage qui marche sur le trottoir, à droite de la voiture verte, on s’aperçoit qu’il fait 2.40 m ! Par un hasard extraordinaire c’est une fabuleuse équipe de basket, une nouvelle Dream Team, qui passe devant BUCA !

Une première maquette a été présentée lors de la réunion d’information du 15 juin 2006 à l’hôpital.
Une deuxième maquette a été présentée à la Mairie du 20ème, pendant une semaine, à l’occasion de la réunion d’information du 6 mars 2007. En voici quelques photos. Maquette vue du ciel P3220018
Vue du ciel, à la verticale du métro Pelleport.
Maquette entrée gambetta P3220013
Vue de l’avenue Gambetta, à la hauteur du bâtiment Gabriel.
Maquette vue pelleport P3220019
Vue de la rue Pelleport, depuis le carrefour Pelleport.

Demande

BUCA s’inscrit dans le cadre plus général de la restructuration des hôpitaux de Paris. Certains ferment, d’autres s’agrandissent, des services sont regroupés.Ce projet médical de nouveau bâtiment des urgences est très attendu par les habitants et le personnel médical, depuis plus de 15 ans.

Depuis plus de 2 ans, certains points du projet architectural nous inquiètent. Ils nous paraissent importants pour la qualité de vie des habitants du quartier, des usagers et du personnel de BUCA. Nous n’avons pas la prétention d’avoir fait le tour des problèmes. C’est pourquoi nous souhaitons qu’une concertation soit organisée, pour améliorer le projet et son insertion dans le quartier.

La concertation permet aux habitants et aux associations de poser des questions. Les responsables du projet y répondent par écrit, ce qui les engage, mais n’ont aucune obligation de tenir compte des souhaits ou des critiques exprimés, ce qui préserve leur liberté.

Mais l’AP-HP n’a jamais souhaité recueillir l’avis des habitants. Après de multiples demandes, relayées par la Mairie du 20ème, l’Administration de l’hôpital a bien voulu organiser deux réunions d’information :

• la première réunion, le 15 juin 2006, à l’hôpital Tenon, fut assez houleuse : les habitants s’inquiétaient de la hauteur du bâtiment (28 mètres sur la place Paul Signac), de la prise en compte du développement durable, du bruit des climatiseurs… Etait présent le commissaire-enquêteur chargé de l’enquête publique sur la climatisation, rendue obligatoire de par la puissance des installations.

• lors de la deuxième réunion, le 6 mars 2007, organisée à la Mairie du 20ème sous la pression d’associations toujours inquiètes quant à l’architecture et la climatisation, l’Administration de l’hôpital choisissait de présenter le projet médical avec la participation de plusieurs médecins chefs de services. Ce projet médical n’a fait l’objet d’aucune critique. En fin de réunion, des questions sur l’architecture ont quand même pu être posées à l’architecte qui était présent.

Bien sûr, aucun compte-rendu officiel de ces réunions n’a été fait.

La maquette de BUCA présentée à la Mairie du 20ème à l’occasion de la réunion du 6 mars 2007 n’était pas la même que celle qui avait été présentée à l’hôpital Tenon lors de la réunion du 15 juin 2006 : elle était tronquée et les bâtiments étaient totalement blancs.
maquette_entree_gambetta_p3220013
Maquette de BUCA avec, en dernier plan, l’immeuble des années 30 qui se trouve au 88 rue Pelleport, au coin de l’avenue Gambetta.
photo_entree_gambetta_p4090028
Vue de l’état actuel, avec les petits bâtIments DE l’hôpital Tenon, qui doivent être détruits.

La concertation n’ayant toujours pas eu lieu, nous avons organisé une pétition pour la demander. Non pour remettre en cause le projet médical, mais avec l’objectif d’
améliorer le projet architectural.
suite : Pétition
Se documenter : Charte de la concertation proposée par le Ministère de l’Environnement (1996) Visite du maire de Paris à l’hôpital Tenon (contribution financière de la Ville pour BUCA)

Pétition

Depuis plus de 2 ans que nous avons eu, par hasard, connaissance du projet, nous n’avons cessé de demander une concertation. L’administration de l’AP-HP, fidèle à sa réputation, reste sourde à cette demande.

Certes, nous savons que ce projet a été longuement mûri et conçu par des professionnels consciencieux. Mais trop de précédents montrent que dans des projets d’une telle complexité, des « points de détail » restent toujours négligés.

M. Delanoe, maire de Paris, est président du conseil d’administration de l’AP-HP. Son suppléant, M. Lhostis est un élu du 11ème arrondissement. De plus la ville finance le projet BUCA à hauteur de 3 millions d’euros.

C’est pourquoi il nous a paru utile de proposer aux habitants de signer une pétition pour demander une concertation. Nous espérons que nos élus seront sensibles au voeu exprimé par leurs électeurs.

La pétition a obtenu en juin 2007, plus de 1000 signatures d’habitants du quartier.

Chaque signataire nous a demandé de l’informer clairement et d’expliciter notre position avant de nous accorder son soutien. Personne n’était contre un nouveau bâtiment des urgences. Tous les signataires jugeaient nécessaire la concertation sur le projet architectural.

Voici l’intitulé de la pétition qui a été proposée à la signature des habitants : petition_tenon

Selon la règle de démocratie locale instituée par le maire du 20ème, la demande de concertation sera examinée par le conseil d’arrondissement du 3 juillet 2007.         

Questions

Elles concernent les points suivants :

• Utilisation de la démarche HQE (haute qualité environnementale) pour construire BUCA,

• Limitation des nuisances sonores de la climatisation,

• Aménagement des accès véhicules et parking,

• Fin de la « construction de verrues« ,

Végétalisation des toitures-terrasses,

• Réflexion sur un schéma directeur d’aménagement de l’hôpital Tenon (a moins qu’il n’existe dejà).